Cheap Satanism Records presents ::KEIKI : COVERGIRL :: DJ TAMASHOT

http://www.cheapsatanism.com/

Le duo bruxellois keiki, maître auto-proclamé de la “satanic pop”, nous revient avec son troisième album intitulé Popcorn from the Grave. Plus sombre et mordant que ses prédécesseurs, cet album d’une trentaine de minutes bénéficie d’une sortie vinyle et enchaîne douze titres généralement courts qui vont droit au but d’un rock indie griffu.

Popcorn from the Grave explore les contrées du post-punk énervé, voire du metal gorgé de fuzz mais nous amène aussi vers des morceaux plus lents et entêtants – “haunted-rock” diront certains. La voix unique de leur chanteuse est portée par des guitares rêches et tranchantes, une boîte à rythme old school programmée uniquement en mode ‘step’ et les sons irréels d’un theremin.

La mort et la folie rodent dans les textes de cet album… sans perdre de cet humour noir et doux-amer qui caractérise bien la démarche un peu tordue de keiki. Par exemple, Pies & Popcorn nous parle de ces bons petits plats venant tout droit d’outre-tombe (Linda Mc Cartney et Paul Newman, morts depuis longtemps, ont toujours chacun une gamme de produits alimentaires en supermarché). Stab you parvient à entremêler de manière cohérente des dialogues provenant et d’Emmanuelle 4 et des Simpsons. Hiroshima-Nagasaki quant à lui nous apprend que, tel Tsutomu Yamaguchi, il est parfaitement possible de survivre à deux attaques nucléaires.

Outre l’apport d’une basse sur certains titres, keiki élargit son horizon avec deux chanteurs invités : Pete Simonelli d’Enablers sur le titre Full Body Wolf et Eugene Robinson d’Oxbow sur The Killing Cure.